Outland… Loin de la Terre (1981)

outland loin de la terre 1981 sean connery

Avant d’attaquer Outland, Peter Hyams voulait juste réaliser un western, un bon vieux film de flingues avec un shérif et des méchants qui ont des sales gueules. Mis on lui fait comprendre qu’en 1981, le western, c’est fini, t’as vu l’Empire Contre Attaque Peter ? Ça c’est du cinéma qui déboite ! Du coup Peter Hyams a trouvé quelques combi d’astronaute, des typo du futur pour le générique et il a refait High Noon avec Sean Connery à la place de Gary Cooper.

L’histoire :

Outland 1981 sean connery

Oh non, ce n’est pas une promotion que reçoit William T. O’Niel quand il est nommé marshal pour assurer l’ordre dans la station minière d’Io, la lune de Jupiter. Les gars bossent bien, c’est sûr, mais à quel prix ? Le nouveau venu découvre un système vérolé, des employés poussés à bout par la drogue et le règne de la loi du silence. Sa quête de la vérité va l’exposer à des représailles.

Autour du film :

Initialement l film devait s’appeler “Io” du nom de la Lune de Jupiter. “Aïo”. Mais les gens lisaient “Dix”. Parce que les gens sont cons.

Pour ceux qui veulent être spoilé en musique, une chanson hommage à ce film – “High Moon”, meilleur titre que l’original – a été éditée sur l’album Space Metal (2002) du groupe de prog-metal hollandais Star One. D’ailleurs, toutes les chansons de cet album font référence à un film de SF.

Ce qui a mal vieilli :

  • La course-poursuite avec le dealer
    La science a progressé, on sait aujourd’hui avec certitude qu’essayer d’échapper à la police dans une station spatiale, c’est complètement con, on va forcément se faire gauler à un moment donné.
  • Les effets du vide sur le corps humain
    On peut à la fois saluer l’audace de l’équipe qui a tenu à être réaliste au moment d’envoyer des personnages sans combinaisons dans l’espace. Alors certes, le rapport de pression entre l’intérieur et l’extérieur du corps laisse imaginer que le corps explose, mais c’est (malheureusement) inexact.
  • Le final nanardesque
    Des tueurs complètements demeurés face à la ruse de Sean Connery, c’est presque gênant à regarder.

  • La musique de Jerry Goldsmith
    Non, pas que sur ce film, la musique de Jerry Goldsmith d’une manière générale.

3 raisons de le voir quand même :

  1. C’est un bon petit western spatial : hommage direct à High Noon (Le Train Sifflera Trois Fois) avec le compte à rebours qui annonce la navette qui transporte les tueurs et la lâcheté ambiante qui s’installe dans la colonie.

  2. La réalisation est très académique : sans trop de fantaisie mais sans non plus tomber dans la copie de 2001, l’Odyssée de l’Espace ou de Ikarie XB-1, ce qui peut être tentant quand on filme une station spatiale. Un réalisateur qui conait son job et qui n’en fait pas des caisses, on ne demande pas mieux.
  3. Sean Connery, impeccable : droit dans ses bottes, petite barbe maitrisée, rien à dire, c’est propre.

Outlande, la bande-annonce :

Fiche artistique :

Outland – 1981 (Royaume-Uni)
réal : Peter Hyams
avec : Sean Connery, Peter Boyle, Frances Sternhagen, James Sikking, Kika Markham

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*