Plan 9 from Outer Space (1959)

Plan 9 from outer space

Un navet de légende, presque intimidant, qu’il est aujourd’hui difficile de visionner avec objectivité. Est-ce vraiment le pire film de l’Histoire? Peut-être pas finalement, mais Plan 9 from Outer Space est malgré tout sacrément nul et mérite qu’on s’y penche, ne serait-ce que pour prendre la mesure de toute la bonne volonté qu’Ed Wood a pû y mettre.

Plan 9 from outer space affiche 1959
Plan 9 From Outer Space

L’histoire :

Le « Plan 9″, c’est un plan extraterrestre diabolique qui consiste à réveiller les morts sur Terre pour leur faire comprendre que leur course à l’armement met toute la galaxie sur les nerfs. Vous tirez sur nos soucoupes alors qu’on veut juste discuter? Démerdez-vous avec vos morts-vivants maintenant.

Autour du Film :

C’est le dernier film de Bela Lugosi, qui mourra durant le tournage et n’apparaît en fait que dans une scène qui n’en est pas une, dans laquelle on le voit errer en sortant d’une maison au début du film.
Ed Wood, le réalisateur, s’offre un petit caméo dans le cortège funéraire.

Une église baptiste ayant mis des ronds dans cette entreprise douteuse, tous les membres de l’équipe se sont fait baptiser pour satisfaire ces investisseurs.

C’est un ouvrage de 1980, The Golden Turkey Awards, qui a conféré à Plan 9 from outer Space son statut de pire film de l’Histoire et celui de pire réalisateur à Ed Wood. Preuve du sérieux de Michael Medved et de son équipe : la présence de Robot Monster dans le classement (dans la catégorie “Pire Monstre dans un film de Monstre”).

Ce qui a mal vieilli :

  • Des extraterrestres, des zombies et des vampires, ça fait beaucoup : ajoutons à ça un soupçon de secret gouvernemental, et ça devient vraiment confus

    via GIPHY

  • Toujours se méfier des films dans lesquels les aliens ont un salut bien à eux : ici, en croisant les bras sur leurs poitrines. Ceci dit, on se méfiait déjà depuis qu’on avait vu leur combinaisons spatiales brillantes

    via GIPHY

  • Les vampires à la Bela Lugosi, c’est has-been :
    Et ça l’était sûrement déjà en 1959. Mais l’acteur ayant disparu en cours de tournage, pour le remplacer sur le pouce, ils ont fait appel à Tom Mason, le chiropracteur de la femme d’Ed Wood. Pour que l’illusion prenne, ils ont trouvé cette astuce : la manche devant le visage. Bien joué les mecs.
  • Insérer des scènes de guerre pour économiser, c’est minable : surtout pour ce genre de résultat. Quitte à faire pourri, autant faire maison. Parce que le choix d’alterner des images d’archive en sale état et des plans fixes des « soucoupes volantes » qui ressemblent méchamment à des couvercles de casseroles et répéter les plans trois ou quatre fois d’affilée, ça n’a jamais fait une bonne séquence de combat contre les aliens.

3 raisons de le voir quand même :

  1. Ce film est certes une merde, mais il a été manifestement fait avec sincérité. Ça rend la performance encore plus impressionnante.
  2. Pour avoir la matière nécessaire pour apprécier pleinement Ed Wood de Tim Burton (1994). Mais également pour se rendre compte qu’il n’est finalement pas pire que les autres films du réalisateur (si vous tombez sur “Night of the Ghouls” avec le Dr Acula, vous remettrez pas mal de choses en perspective…)
  3. Au niveau soucoupes volantes, il y a du niveau :

    via GIPHY

Plan 9 from Outer Space en entier et pour pas cher :

Si vous ne parlez pas anglais :

Il y a beaucoup de mime. Et des sous-titres. Se mater Plan 9 from outer space en VF, ce serait pas raisonnable.

Fiche artistique :

Plan 9 From Outer Space – 1959 (États-Unis)
réal : Ed Wood
avec : Bela Lugosi, Gregory Walcott, Mona McKinnon, Duke Moore, Tom Keene

Offrez-vous Plan 9 from Outer Space pour une somme modique :

Et ça reste trop cher.

1 Trackback / Pingback

  1. Cinq survivants (1951) | Spooky Flicks

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*